Accéder au contenu principal

Le bébé bonbon (Tromboline et Foulbazar), de Claude Ponti


De quoi parle-t-on, aujourd’hui ? De bonbons !
De qui parle-t-on, aujourd’hui ? De Claude Ponti.

Avec Le bébé bonbon de Tromboline et Foulbazar.



Tromboline et Foulbazar sont un frère et une sœur à qui il arrive toujours de drôles d’aventures.

Dans cet album, ils découvrent un bébé bonbon, sur pattes. Bien entendu, un des deux veut le manger ; mais l’autre propose de le suivre dans sa maison pour manger toute sa famille ! Tromboline ne peut résister et mange le bonbon ; engendrant la colère de la fourmi qui le transportait. Foulbazar est fâché aussi. Pourquoi ne pas manger la fourmi, alors ? Mais celle-ci préfère plutôt les emmener jusqu’à la famille bonbon, qui se trouve finalement chez la maman de nos amis, qui vient d’acheter, devinez quoi …  un paquet de bonbons !

«  Oh, un bébé bonbon ! »



Cet album, comme les autres de la série, sont un bon moyen de débuter la lecture des livres de Claude Ponti. On y retrouve bien sûr les poussins qui peuplent son univers mais aussi son esprit un peu décalé. Sans oublier, le code-barre à la fin du livre, avec lequel il a joué, comme dans tous ses albums.



Des albums pour les tout-petits, comme une porte ouverte vers les albums de Ponti pour les plus grands.




Dès 2/3 ans


Titre : Le bébé bonbon (Tromboline et Foulbazar)
Auteur : Claude Ponti      
Editeur : L’école des Loisirs
Date de première parution : 1995


***************************************************************************

Des bonbons ? Eh, bien, moi je suis comme les enfants (ou les poussins !), j'adore ça. 

Et, je m’en suis régalée, dernièrement !

En effet, vendredi dernier, avec quelques Blogueuses de Tours, je suis allée à une dégustation dans la boutique « Délices Lamarque » de la rue du commerce à Tours. 


Leur gamme de produits est large. Mais, j’avoue une nette préférence pour les confiseries ! Et puis le petit côté rétro des produits et du magasin n’est pas pour me déplaire.



Lors de cette soirée, nous avons pu également goûter les jus de fruits frais de La Fabrique à jus (elle aussi située rue du commerce). Un vrai délice. A tel point, que j’y suis retournée le lendemain, en famille !




Deux adresses que je vous recommande.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Affamé comme un loup, de Silvia Borando

Qui a dit que les livres pour les petits devaient être pauvres en texte ? Sûrement pas la maison d’édition Little Urban, qui nous propose ici un livre de Silvia Borando mettant en images une série d’expressions animalières. Dans une forêt, se trouvait un loup affamé. Sans attendre, le lièvre prend donc la fuite. Il tente d’entraîner avec lui l’escargot, qui s’avère lent comme … un escargot ! Il l’emmène donc sur son dos. Puis, il rencontre le loir. Lui non plus ne veut pas fuir, puisqu’il dort comme … un loir ! Alors, le lièvre décide de le traîner. Finalement, les voilà face à un âne, qui ne veut pas fuir puisqu’il ne croit pas à cette histoire de loup ; il est têtu comme … un âne ! Tant pis pour lui, qu’il reste là ! Heureusement, l’équipe arrive chez la taupe qui peut les conduire à l’abri. Elle assure ne pas voir le loup. Tout va bien donc … à moins qu’elle ne soit myope comme une taupe ! Je ne vous dévoilerai pas la fin pour maintenir la surprise ; mais promis, personne

Des vacances timbrées, de Mathilde Poncet

Vous avez l’impression, que cette année, vos vacances n’ont rien d’ordinaire ? Celles que je vais vous raconter ne le sont pas vraiment, non plus. On pourrait même les qualifier d’extra-ordinaires.   Alice écrit une lettre à sa grand-mère depuis sa colonie de vacances. Elle y décrit les différents moments, qui font ce genre de vacances. Elle a voyagé en train, seul pour la première fois, avant de retrouver les autres vacanciers. Tous campent au bord d’un lac. En journée, ils y font des activités de plein air ; le soir, ils y organisent des veillées au coin du feu. Alice raconte également les visites de château, randonnées, rencontres avec la population locale… Rien n’est oublié. Enfin, elle poste sa lettre. La lettre arrive rapidement chez sa destinataire, qui ne manquera, bien sûr, pas de lui répondre. Je vous entends déjà. Vous allez me dire, que cela ressemble à n’importe quelle colonie de vacances. C’est vrai … Mais uniquement, si vous vous en tenez à la seule lecture du text

Le club de la pluie brave les tempêtes, de Malika Ferdjoukh

« Oui, qui pouvait venir à une heure pareille, par un temps pareil ? En pleines vacances d’hiver, en plus ! » Vacances d’hiver, jour de grand vent ? Timing parfait ! Il était donc temps de sortir ce petit roman de notre Pile A Lire. Ambroise, Rose, Nadget et Milo sont quatre copains du pensionnat des Pierres-Noires, à St-Malo. Ils forment le Club de la pluie, un petit groupe d’enquêteurs toujours prêt à tirer au clair des affaires étranges. Dans le premier épisode de ce livre « Le fantôme des Pierres-Noires », les amis doivent découvrir qui se cache derrière le fantôme qui effraie et menace la filleule de la directrice. De jour en jour, le danger semble se rapprocher de la jeune femme. Et si leur pion préféré était le coupable ? Dans le second épisode de ce livre « Le mystère des chaussons rouges », la directrice du pensionnat reçoit son ami, Jim Watson, grand acteur de Broadway. Mais le séjour de la vedette à St-Malo ne se passera pas comme prévu : il se fait voler l