mercredi 27 septembre 2017

Le loto de la Famille Souris


   Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je ne vous parle pas d’un livre, mais d’un jeu. Ne craignez rien ; nous ne nous éloignons pas beaucoup des albums de littérature de jeunesse, puisque le jeu dont je vais vous parler s’en inspire.

   Il y a quelques jours, est sorti, le Loto de la Famille Souris.



Peut-être connaissez-vous déjà ces petits personnages ? Ils sont les héros d’une série d’albums de l’auteur Kazuo Iwamura.


Ici, nous aimons beaucoup ces histoires. Elles sont toujours pleines de poésie ; et les illustrations fourmillent de détails aussi riches que le texte.


Ce sont ces illustrations, extraites des divers albums de la série, que nous retrouvons dans ce jeu.



   Le principe du jeu de loto ? Tout le monde le connaît. Des images à replacer sur sa grille. Sauf qu’ici, il y a un petit plus : les cartes « feuille magique » et « champignon ». La première remplace n’importe quelle autre carte ; la seconde oblige à se défausser de l’une de ses cartes.



Et c’est un vrai petit plus ! Qui permet de réunir aussi bien les plus petits que les plus grands autour de ce jeu. C’est ça qui, je pense, donne à mon 7 ans autant envie de jouer que ma 3 ans. C’est cet effet de suspens, de rebondissement : car oui, la partie peut être chamboulée à tout moment !


   Alors, prenez plaisir à relire les aventures de la famille Souris.
Et allez découvrir ce jeu !


De 3 ans à 103 ans ;-)


Titre : Le loto de la famille Souris
Editeurs : L’école des Loisirs – Play Bac
Date de première parution : 20 septembre 2017

 *Merci à L'école des Loisirs

mardi 19 septembre 2017

Les mille et une vie des urgences, D. Mermoux et B. Beaulieu

   Peut-être comme moi, avez-vous déjà entendu parler du livre « Alors voilà », le recueil d’anecdotes d’un ancien urgentiste. Il était dans ma liste d’envies lectures (adultes) depuis un moment. Mais jamais lu.

Et puis s’est présentée à moi, l’occasion de le lire, dans sa version BD, qui est sortie ces jours-ci.



Je vous en parle ici, car ce livre est présenté par l’éditeur comme une BD ado/adultes. Mais j’avoue, à mon sens, c’est plus une lecture adulte. Pourquoi ? Car ça prend aux tripes ! Alors, pour les lecteurs ados, disons plutôt grands ados.


   L’auteur, Baptiste Beaulieu, a fait son internat de médecine en tant qu’urgentiste, avant de devenir généraliste. Il en a gardé une série de souvenirs qui lui ont permis de bâtir ses écrits. 



Ne vous attendez pas à une série d’anecdotes mises bout à bout (et tant mieux).  L’auteur raconte dans ce livre une histoire, celle de la femme oiseau de feu, comme il l’a surnommée ; celle des derniers jours de vie de cette femme, dans l’attente de son fils coincé à l’autre bout du monde. Pour la tenir en vie, l’urgentiste lui raconte des histoires, qui sont la vie de l’hôpital. Il parle des patients comme des soignants, des moments farfelus comme des plus touchants, des joies comme des peines. C’est une histoire dans les histoires.

Vous aurez compris toute l’importance que l’auteur accorde au fait de raconter, de témoigner.

« Je n’ai pas grand-chose dans la vie mais j’ai des histoires. Je rencontre […] des existences qui interrogent mon humanité. [ …] Je tricote entre elles des destinées humaines. »

C’est un témoignage, qui ne laisse pas indifférent. Comment rester insensible, devant ses récits de vies, dans leurs moments les plus difficiles.




   Avant d’être une BD, « Les mille et une vie des urgences » fut un blog puis un livre. N’ayant pas lu les formats précédents, je ne peux faire de comparaison. Mais je trouve cette interprétation en BD plutôt réussie. Beau travail de l’illustrateur, qui a su donner du relief au récit par les dessins.


Bonne lecture, à vous !



Titre : Les mille et une vies des urgences 
Auteur : B. Beaulieu           Illustrateur : D. Mermoux
Editeur : Rue de Sèvres
Date de première parution : 13 septembre 2017


* Merci à "Rue de Sévres"