Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

J'y vais ! , de Mathieu Maudet

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre pour les petits, encore une fois : 
J’y vais !


   C’est l’histoire d’un petit oiseau, qui quitte son nid. Famille et amis lui font chacun à leur tour une recommandation, accompagnant celle-ci d’un objet. Ne pas oublier son pull, mettre sa casquette, prendre un livre … Parce qu’il pourrait faire froid, parce qu’il pourrait y avoir du soleil, pour ne pas s’ennuyer …
Mais où va-t-il ce petit oiseau ? Il doit sûrement partir pour une grande aventure, non ?


Vous voulez savoir ?


Alors ?


Drôle, non ?!

Si je devais donner en trois points, ce qui fait le succès de ce livre auprès des enfants, je dirais : 1/ la chute, inattendue. 2/ la structure répétitive : « j’y vais » (répété à chaque double-page) + les éléments et conseils qui s’accumulent jusqu’au lieu final, le petit coin. 3/ l’humour.
La chute est géniale ; et tellement amusante. Si on ne connaît pas le livre, quand on l’ouvre, et de la première page à l’avant-dernière page, on se laisse porter, sans s’a…

A qui sont ces grands yeux ? de Bénédicte Guettier

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre pour les tout-petits : A qui sont ces grands yeux ?

C’est un des tous premiers livres, voire même le tout premier livre, auquel ma fille a commencé à prêter attention. Je pense qu’elle devait avoir autour de 12 mois.
Il vrai que ce livre est attractif pour un tout jeune enfant.
Il est très coloré avec des personnages à l’allure sympathique. Il n’y a pas trop d’ "informations" sur chaque page : un animal seulement. L’œil n’est donc attiré que par lui.  Il y a des trous, pour les yeux. Oh, amusant ! Mais surtout, il y a cette paire d’yeux qui bougent. Oh, encore, plus amusant !

On retrouve, bien sûr, le style de l’auteur, Bénédicte Guettier : dessins et typographie, à l’allure enfantine.
Et l’histoire ? Elle est toute mignonne. Chaque double-page du livre cherche à répondre à la question-titre de la couverture. L’auteur fait le tour des animaux à qui pourraient appartenir ces grands yeux. Mais finalement, on découvre qu’ils sont à un joli pe…

La famille Tortue

Hier, c’était l’anniversaire de ma Choupette. Elle a eu deux ans.

J’avais donc envie de vous parler de l’un de ses livres préférés : La famille Tortue.



Cet album reprend sur les deux premières doubles-pages la célèbre chanson enfantine : « Jamais, on a vu, jamais, on ne verra. La famille Tortue courir après les rats … »

Autant dire, que c’est un album à chanter plutôt qu’à lire, pour avoir le succès désiré !
Sur les doubles-pages suivantes, la chanson est détournée avec d’autres familles. Comme par exemple, la famille Pingouin que l’on ne verra jamais sortie en pyjama, car elle est bien trop chic pour ça !

Attention, il faut bien regarder les illustrations, car sur chacune d’entre elles, on trouve de petits indices nous menant à la surprise finale : c’est l’anniversaire de Bébé Rat, qui se prépare !
Il y a donc deux angles de lecture : celui du texte, et celui des illustrations. Deux angles de lecture pour une compréhension totale de l’histoire.

           Ce livre, ma fille (et son gr…

La collection « Tu lis, je lis » de Bayard, et le titre « Oh, crotte, encore des carottes ».

Aujourd’hui, je ne vous parle pas vraiment d’un album en particulier, mais d’une collection.  

Mon grand, qui est jeune lecteur, avait envie de lire de « vrais livres ». Il faut entendre par-là : autre chose, que des albums.
Je suis donc partie à la recherche de petits livres.
Et j’ai fait une vraie découverte : la collection « Tu lis, je lis » de Bayard.


Le principe est simple mais fort intéressant.
Le livre se lit à deux voix : la voix de l’adulte écrite en noir, et la voix de l’enfant écrite en rouge. Le texte de l’enfant correspond aux dialogues, spécialement conçus pour les petits apprentis.


Cette manière de faire permet à l’enfant de lire sans « s’essouffler », puisque l’adulte prend le relais. Cela lui permet aussi un accès plus facile à la compréhension du texte ; là encore grâce au relais de l’adulte. Enfin, il a la sensation, très gratifiante, de savoir lire de « grands et vrais » livres. C’est encourageant pour lui. Point, non négligeable, nous n’avons pas droit à un texte g…