mardi 25 octobre 2016

Le jardin de Max et Gardénia, de Fred Bernard et François Roca


En cette période d’Halloween, faisons-nous un peu peur. Mais juste un peu, pas trop, quand même !

Avec un petit « policier », pour initier les plus jeunes (dès 9 ans) à ce genre littéraire. 



« Le jardin de Max et Gardénia », c’est l’histoire de deux amis, Max, un chat et Gardénia, une souris, qui vivent entre une maisonnette et son jardinet. Mais ce petit paradis est bordé par un mur hanté, hanté par le C.N.D.M. (le Chat Noir du Mur). Depuis quelques temps, des cris arrivent de derrière de le mur. La mère de Max se fait même kidnapper par "deux monstres". Max est prêt à tout pour la retrouver allant jusqu'à s'allier avec le C.N.D.M. et le L.B.D.L. (le Lapin Blanc Du Labyrinthe).  Le lapin lui révèle que d’autres animaux ont également été enlevés et emmenés dans un manoir, maison du diable. Les voilà, donc, partis, pour cette demeure, afin de retrouver la maman de Max. Mais que vont-ils y découvrir ?
« Au premier étage, une porte immense laisse filtrer des sons angoissants.»
Je ne peux vous révéler la fin. Mais, ne vous inquiétez pas. C’est un « policier » qui finit bien et même avec une petite note d’humour. Et les monstres ne sont finalement vraiment pas effrayants !



Cet album est vraiment un bon moyen d’initier les plus jeunes à ce genre littéraire. Tours les ingrédients sont présents : des personnages mystérieux, un kidnapping, un manoir hanté, des frissons, du danger, des illustrations aux tons sombres …
Et malgré tout, au final, pas de quoi avoir peur.
Le compte est bon ! Super(be) album.



Et ne vous y trompez pas. Les plus grands aiment encore les albums.
Dès 9 ans

Titre : Le jardin de Max et Gardénia
Auteur : Fred Bernard      Illustratrice : François Roca
Editeur : Albin Michel jeunesse 
Date de première parution : 1998


Je participe à "Chut les enfants lisent" : http://www.devinequivientbloguer.fr


mercredi 19 octobre 2016

Ma maman a besoin de moi.


   Aujourd’hui, je vous parle d’une histoire pour laquelle j’ai une affection particulière : Ma maman a besoin de moi.


   Cette histoire, c’était, je crois, ma préférée lorsque j’étais petite. Mais impossible de remettre la main dessus chez mes parents. Alors j’ai eu envie de l’acheter pour mes enfants.
Je me suis faite plaisir, autant qu’à eux ! Cela arrive de temps en temps, lorsque j’achète des albums de littérature jeunesse.


   C’est l’histoire d’un petit garçon qui veut absolument aidé sa maman lors du retour de celle-ci avec le bébé, une petite sœur. Mais sa maman est très occupée, oublie un peu son grand, et ne se rend pas compte qu’il veut lui être utile. Pour Simon, la journée est toute chamboulée. Aller jouer avec les copains, boire un verre de lait chez la voisine, donner du pain aux canards ? Oui, non ? Pas possible ; et si Maman avait besoin de lui …  Elle finit par le solliciter pour le bain de la petite sœur. Quelle joie ! Pas besoin de lui davantage ? Mais, si, pour un gros câlin, encore et encore. Simon se sent comme libéré ; il peut enfin aller jouer sereinement avec ses amis.  

   On retrouve beaucoup du vécu d’une famille avec un nouveau-né dans ce livre : le grand frère qui cherche sa place, la maman très occupée et fatiguée au retour de la maternité, le bébé qui prend beaucoup de place mais finalement dort tout le temps …



   Pourquoi est-ce que j’aimais tant cette histoire, petite ? Honnêtement, je ne sais pas ! Peut-être ce besoin d’aider les autres, qui correspond bien à mon tempérament. Peut-être ce petit bonhomme à la bouille sympathique. Peut-être cet univers si différent du mien, mais avec quelques similitudes, malgré tout. Que sais-je … ? Mais, je l’aime toujours autant ce livre !


   Il y a deux éléments qu’ils me semblent important de souligner, car trop rare :
- Les personnages principaux, qui sont des personnages afro-américains. Il y a encore trop peu de diversité en littérature de jeunesse (comme dans bien des domaines).
- L’illustration d’une maman allaitante. En plus, le dessin est superbe.



   Ce livre peut être un joli cadeau pour un futur grand frère, ou une future grande sœur.



   Et vous, quel est le livre de votre enfance ?



Titre : Ma maman a besoin de moi.
Auteur : Mildred Pitts Walter     Illustrateurs : Claude et Denise Millet
Editeur : Bayard jeunesse            Collection : Les Belles Histoires.
Date de première parution : 1983


                                                                                              Dès 3 ans.


Je participe à "Chut les enfants lisent" : http://www.devinequivientbloguer.fr


jeudi 13 octobre 2016

Le bébé bonbon (Tromboline et Foulbazar), de Claude Ponti


De quoi parle-t-on, aujourd’hui ? De bonbons !
De qui parle-t-on, aujourd’hui ? De Claude Ponti.

Avec Le bébé bonbon de Tromboline et Foulbazar.



Tromboline et Foulbazar sont un frère et une sœur à qui il arrive toujours de drôles d’aventures.

Dans cet album, ils découvrent un bébé bonbon, sur pattes. Bien entendu, un des deux veut le manger ; mais l’autre propose de le suivre dans sa maison pour manger toute sa famille ! Tromboline ne peut résister et mange le bonbon ; engendrant la colère de la fourmi qui le transportait. Foulbazar est fâché aussi. Pourquoi ne pas manger la fourmi, alors ? Mais celle-ci préfère plutôt les emmener jusqu’à la famille bonbon, qui se trouve finalement chez la maman de nos amis, qui vient d’acheter, devinez quoi …  un paquet de bonbons !

«  Oh, un bébé bonbon ! »



Cet album, comme les autres de la série, sont un bon moyen de débuter la lecture des livres de Claude Ponti. On y retrouve bien sûr les poussins qui peuplent son univers mais aussi son esprit un peu décalé. Sans oublier, le code-barre à la fin du livre, avec lequel il a joué, comme dans tous ses albums.



Des albums pour les tout-petits, comme une porte ouverte vers les albums de Ponti pour les plus grands.




Dès 2/3 ans


Titre : Le bébé bonbon (Tromboline et Foulbazar)
Auteur : Claude Ponti      
Editeur : L’école des Loisirs
Date de première parution : 1995


***************************************************************************

Des bonbons ? Eh, bien, moi je suis comme les enfants (ou les poussins !), j'adore ça. 

Et, je m’en suis régalée, dernièrement !

En effet, vendredi dernier, avec quelques Blogueuses de Tours, je suis allée à une dégustation dans la boutique « Délices Lamarque » de la rue du commerce à Tours. 


Leur gamme de produits est large. Mais, j’avoue une nette préférence pour les confiseries ! Et puis le petit côté rétro des produits et du magasin n’est pas pour me déplaire.



Lors de cette soirée, nous avons pu également goûter les jus de fruits frais de La Fabrique à jus (elle aussi située rue du commerce). Un vrai délice. A tel point, que j’y suis retournée le lendemain, en famille !




Deux adresses que je vous recommande.

mercredi 5 octobre 2016

Du bruit dans l'art, Andy Guérif et Edouard Manceau


« Du bruit dans l’art » est un livre qui, sur chaque double-page, associe une œuvre d’art à une onomatopée pour un son ou un bruit.



Quelques exemples.
Le célébre cri de Munch fait bien sûr « AAAAAAAAAAAA » . La « crying girl » de Lichtenstein fait « Snif ». Quant au « Gargantua à table » de Gustave Doré, lui,  il fait « Slurp ».

Certains n’aimeront peut-être pas car c’est un livre peu conventionnel. Mais, pour ma part, je trouve que c’est une bonne manière d’initier les plus jeunes à l’art. Les œuvres sont variés, que ce soit au niveau des époques (du 15e siècle à nos jours) ou du type de création (huile sur toile, sérigraphie, sculpture …). La palette est large !



Ce livre peut vite devenir un jeu. On fait les bruits, on en invente d’autres … Et s’en avoir l’air, on devient un petit amateur d’art. Et pourquoi pas, emmener ensuite, votre enfant, au musée ?

Et tout ça, avec un brin d’humour, pour ne rien gâcher !




Petit clin d’œil aux collègues instit’ : Ce livre m’a servi de point de départ pour l’élaboration des règles de vie, dans ma classe de maternelle. Je m’explique. On a écouté les bruits, on en a fait d’autres ; et on a même créé notre propre livre des bruits. « Mais on ne s’entend plus ici ! ».  Alors nous avons réfléchi à ce que nous devions faire en classe, et ne pas faire : comme faire de bruit, car sinon on ne s’entend plus parler et on ne peut plus travailler !




Dès 2/3 ans


Titre : Du bruit dans l’art
Auteur : Edouard Manceau et Andy Guérif
Editeur : Editions Palette …
Date de première parution : 2014


Je participe à "Chut les enfants lisent" : http://www.devinequivientbloguer.fr/