Accéder au contenu principal

Rencontre avec ... Béatrice Egémar


   Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique : « Rencontre avec … » .

Et ma première rencontre fut avec Béatrice Egémar. L’auteur, entre autres, de « Les Espions de Pharaon – Le fils duTraître ».

J’avais envie de lui poser quelques questions, afin de mieux la connaître, et de vous la faire mieux connaître également.  

C’est parti …. !


Source : Babélio


Comment lui est venue l’idée du sujet de cette série (Les Espions de Pharaon) ?
Elle est, sans nul doute, une passionnée d’Histoire (La plupart de ces livres sont des livres historiques) ? D’Egyptologie, en particulier ?
Depuis longtemps ? L’Egypte était-elle déjà une passion, à l’âge de ses jeunes lecteurs ?
Y a-t-il une époque historique qu'elle affectionne particulièrement ?

Béatrice Egémar est une passionnée d’Histoire, en général ; et, en particulier d’Egypte Ancienne. « Les espions de Pharaon » est sa deuxième série sur ce thème, après « Hori », il y a envrion 15 ans (à l’époque de ces débuts en tant qu’écrivain).
Cette série est née d’une proposition de Fleurus.
Enfant, elle tombe en admiration pour un beau livre appartenant à son grand-père. Sa passion pour l’Egypte est née. Elle se confirmera lors d’un premier voyage dans ce pays avec sa grand-mère.
Forcément, elle reste l’une de ses périodes historiques de prédilection.
Béatrice Egémar dit écrire les livres qu’elle aurait aimé lire à l’âge de ses jeunes lecteurs. Elle espère par ses romans éveiller la curiosité historique des plus jeunes.


Comment a-t-elle écrit ce roman (Le fils du Traître) ? L’idée des deux personnages centraux lui est-elle venue toute suite ?
Ce livre, comme un certain nombre, qu'elle a écrit, a demandé beaucoup de recherches. Ce moment de recherche est-il un moment qu'elle affectionne particulièrement ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser à la lecture du roman. ; à la source de l’inspiration, il y a eu le personnage d’Anouket, puis s’y est ajouté le personnage de Méry.
Le travail de recherche est une part conséquente de la préparation d’un roman. C’est pour elle aussi plaisant que l’écriture, en elle-même.
Pour tous les romans historiques, la documentation reste une source inépuisable d’inspiration.
D’où viennent ses connaissances ? Des livres, bien sûr !


Elle écrit pour la jeunesse et pour les adultes. Quel plaisir prend-elle à écrire pour les plus jeunes ?

Béatrice Egémar écrit depuis peu pour les adultes. Elle aime également beaucoup cela. Elle peut être parfois frustré dans l’écriture pour les plus jeunes ; frustrée de ne pouvoir restituer autant qu’elle le voudrait. L’écriture pour les adultes lui ouvrent donc plus de possibilités.
Quand elle écrit pour les enfants, elle part du présupposé qu’ils ne connaissent pas la période historique. Cela demande donc un certain étayage.
Les adultes sont des lecteurs éclairés ; d’autant plus que les lecteurs de romans historiques sont le plus souvent des passionnés d’Histoire. Elle peut donc se permettre plus de description ; ce qui aurait tendance à rebuter des lecteurs adolescents.


Comment écrit-elle ?

Elle se met chaque jour et de manière régulière à son bureau afin d’écrire.


Aime-t-elle aller à la rencontre de son public ?

Oui ! Que ce soit dans les salons ou dans les collèges/lycées.
Elle avoue malgré tout une préférence pour les scolaires, car la séance est faite le plus souvent de discussions, échanges, questions ; ce qui est plus riche qu’une simple séance de dédicace.


Quelle lectrice est-elle ? Une dévoreuse de livres ? Quel type de livres, aime-t-elle lire ? A-t-elle un auteur qu'elle admire particulièrement ?

Oui, elle aime beaucoup lire. Elle est une lectrice éclectique. Mais ses préférences vont vers la littérature américaine et anglaise.
Dans le domaine historique, elle se présente comme une lectrice exigeante et difficile.
Elle aime beaucoup lire et relire ses favoris, comme les Agatha Christie ou les Jane Austen, ou bien encore Harry Potter.  
En ce moment, elle lit, entre autres, Le Cercle Littéraire des des Amateurs d’épluchures de patates , et Joséphine Baker, de J.-L. Bocquet et Catel …


D’autres projets ? A quand la suite ?

Son actualité, c’est la sortie de La Famille la Tornade : Coup de Foudre au Fast-Food. C’est un nouveau volet de la série qui s’articule autour des jumeaux Latornade… Cette série est écrite en collaboration avec Virgine Hanna.

(Attention, révélations !)
Concernant la suite, le tome 2 des Espions de Pharaon est prévu pour l’automne. Le titre sera :  L’étrangère. Le personnage central sera Anouket, et plus particulièrement sa mère.






Merci à Béatrice Egémar, pour ce joli moment de discussion *.


J’espère que cette rencontre avec un auteur vous aura plu.
Bientôt une nouvelle « Rencontre avec … » :  un auteur, ou un illustrateur, ou bien encore un éditeur … Surprise !

A bientôt !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Des vacances timbrées, de Mathilde Poncet

Vous avez l’impression, que cette année, vos vacances n’ont rien d’ordinaire ? Celles que je vais vous raconter ne le sont pas vraiment, non plus. On pourrait même les qualifier d’extra-ordinaires.   Alice écrit une lettre à sa grand-mère depuis sa colonie de vacances. Elle y décrit les différents moments, qui font ce genre de vacances. Elle a voyagé en train, seul pour la première fois, avant de retrouver les autres vacanciers. Tous campent au bord d’un lac. En journée, ils y font des activités de plein air ; le soir, ils y organisent des veillées au coin du feu. Alice raconte également les visites de château, randonnées, rencontres avec la population locale… Rien n’est oublié. Enfin, elle poste sa lettre. La lettre arrive rapidement chez sa destinataire, qui ne manquera, bien sûr, pas de lui répondre. Je vous entends déjà. Vous allez me dire, que cela ressemble à n’importe quelle colonie de vacances. C’est vrai … Mais uniquement, si vous vous en tenez à la seule lecture du text

Francisco, de Perceval Barrier

      Francisco est le pompiste d’une station-service, située en plein désert. Du passage, il n’y en pas beaucoup, et cela lui convient très bien. En tant que chat sauvage, il aime la solitude. Ce soir-là, il fait le plein, pour la famille Lapin, la maman et ses trois enfants. Ils partent pour la mer, et ne vont pas trop s’attarder à la station ; sauf que, problème, la voiture ne redémarre pas. A la nuit tombée, la famille est toujours là, et le pompiste ferme boutique. Les malheureux se résignent à dormir dans leur voiture, jusqu’à ce que le chat les invite cordialement à rejoindre son appartement sous la station. Les lapins investissent le lieu avec joie, bousculant les habitudes du grincheux. Pour son plus grand plaisir ? En re-demandera-t-il ? Nous, on l’adore, ce Francisco, avec son allure de chat grognon. On le brosserait bien dans le mauvais sens du poil, pour le faire rigoler. Finalement, c’est un peu ce que fait la famille Lapin, en le sortant de sa solitude : elle lui se

Affamé comme un loup, de Silvia Borando

Qui a dit que les livres pour les petits devaient être pauvres en texte ? Sûrement pas la maison d’édition Little Urban, qui nous propose ici un livre de Silvia Borando mettant en images une série d’expressions animalières. Dans une forêt, se trouvait un loup affamé. Sans attendre, le lièvre prend donc la fuite. Il tente d’entraîner avec lui l’escargot, qui s’avère lent comme … un escargot ! Il l’emmène donc sur son dos. Puis, il rencontre le loir. Lui non plus ne veut pas fuir, puisqu’il dort comme … un loir ! Alors, le lièvre décide de le traîner. Finalement, les voilà face à un âne, qui ne veut pas fuir puisqu’il ne croit pas à cette histoire de loup ; il est têtu comme … un âne ! Tant pis pour lui, qu’il reste là ! Heureusement, l’équipe arrive chez la taupe qui peut les conduire à l’abri. Elle assure ne pas voir le loup. Tout va bien donc … à moins qu’elle ne soit myope comme une taupe ! Je ne vous dévoilerai pas la fin pour maintenir la surprise ; mais promis, personne