Accéder au contenu principal

C'est bien ! C'est affreux ! de Joan M. Lexau et Aliki



Dans la jungle, le tigre Java tombe, par hasard, sur un petit garçon assis sur une pierre. Cet enfant se nomme Sanji.



Le tigre ordonne à l’enfant de courir, le menaçant de le manger, s’il reste en place. Mais Sanji reste assis, sans bouger, expliquant au tigre, qu’il est sans force, épuisée par une course-poursuite effrénée avec le rhinocéros.
Telle une Shérazade racontant ses histoires au sultan durant Mille et Une nuits pour échapper à l’exécution, Sanjii tient le félin en haleine avec ses péripéties du jour.

Le récit est rythmé par les interjections du tigre, page après page : C’est bien ! ou C’est affreux ! ; accompagné des mimiques de chacun des protagonistes.



La manière d’illustrer l’histoire est tout à fait unique. L’illustratrice réussit à présenter, à la fois, le face-à-face entre l’enfant et le tigre au premier plan et de part et d’autre de la double-page, et la poursuite en arrière-plan ; cette technique étant utilisée tout au long de l’album.
Ces illustrations ont un joli gout de vintage, normal, pour un album de 1963 ; une chance que Saltimbanque Editions, nous donne l’opportunité de découvrir cette pépite du patrimoine littéraire internationale.


Bonne lecture.

Dès 4 ans



Titre : C’est bien ! C’est affreux !
Auteur : Joan M. Lexau      Illustratrice : Aliki  
Editeur : Saltimbanque Editions 
Date de première parution : 1963
Date de la présente édition : Février 2019



* Merci à l'éditeur



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cache-cache avec Petit Noun, de Géraldine Elschner et Anja Klauss

Mêler littérature et art, quelle belle idée ! C’est le pari de la maison d’édition « L’élan vert », à travers sa collection « Pont des arts », et quelques titres, comme celui dont je vais vous parler aujourd’hui. L’idée est de faire découvrir une œuvre d’art à travers une histoire. Un bon moyen d’initier les enfants à l’art, dès le plus jeune âge.
Le livre que je souhaitais vous présenter aujourd’hui s’intitule : Cache-cache avec Petit Noun.


Petit Noun, l’hippopotame, adore jouer à cache-cache. 1, 2, 3, le papillon doit le chercher. Petit Noun essaie de se fondre dans les couleurs de son environnement pour ne pas être retrouvé. Mais, maman l’appelle ; c’est l’heure du bain. Petit papillon l’a trouvé ; à lui de se cacher.


Mais qui est réellement ce Petit Noun ? Une figurine de terre très ancienne fabriquée par les potiers du Nil, et que l’on peut rencontrer au Musée du Louvre.
Le texte de cet album est simple, les illustrations colorées, et le héros sympathique. De quoi séduire les pet…

Frida, de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Il y a des livres comme celui-ci, que l’on ne sait pas classer. Jeunesse ou adultes ? Etant donné son format d’album, on le trouve souvent rangé, chez les libraires ou sur internet, dans la section jeunesse. Mais à qui s’adresse-t-il vraiment ?
A vrai dire, peu importe ! Le livre appartient à celui qui le lit.
Et puis, tous les livres pour enfants ne sont-ils pas aussi un peu des livres pour adultes ? Vaste débat.
   Enfin, bref, tout ça pour vous dire, qu’à la maison, c’est sûrement moi, qui l’ai le plus apprécié.


J’aime beaucoup la personne-age Frida Khalo, et ce livre lui rend merveilleusement hommage. C’est un joli bijou, comme sait en créer Benjamin Lacombe.
Celui-ci s’est associé à Sébastien Perez pour réaliser une biographie illustrée. Ils l’ont divisée en plusieurs chapitres thématiques, chacun retraçant un moment clé de la vie de Frida. A la fin du livre, on trouve également une chronologie et un lexique, pour nous éclairer un peu plus sur la vie de l’artiste ; ainsi qu’un t…

Enfances, de Marie Desplechin et Claude Ponti

Voilà un des livres dont on a le plus entendu parler depuis la rentrée. Si vous êtes passionnés de littérature de jeunesse, cela ne vous aura sûrement pas échappé. C’est LE livre de la rentrée, mais ce sera probablement LE livre de Noël : un joli cadeau à glisser sous le sapin.


Ce livre nous présente des enfants, connus ou moins connus ; mais, tous illustres, à leur manière. Il raconte des moments-clés de l’enfance de chacun pour nous éclairer sur ce qu’ils sont devenus. On se rend vite compte qu’en chacun d’eux, comme en chaque adulte, sommeille une part d’enfance. L’enfant que nous étions, n’a-t-il pas façonné l’adulte que nous sommes devenus ?
Ce livre réussit le pari de plaire autant aux adultes, qu’aux enfants. Ils incitent les plus grands à regarder un peu en arrière, et ils ouvrent aux petits êtres en devenir tout le champ des possibles.


Parmi ces nombreuses histoires, trois ont ma préférence : celle d’Helen Keller, personne qui m’a toujours fascinée par sa détermination face au…