Accéder au contenu principal

Premier matin, de Fleur Oury


Aujourd’hui, je reviens avec un album sur la rentrée des classes : Premier matin.



Alors, oui, je sais, je vous entends déjà dire que vous avez envie de parler de vacances, de soleil, de farniente et d’enfants qui court dans le jardin ; mais pas de rentrée ! Moi aussi, dans le fond !
Mais la rentrée, ça se prépare. D’autant plus, quand on a des petits loups un peu récalcitrants. Alors, pensons-y  et parlons-en !



Cet album, c’est l’histoire d’un Petit Ours, qui le jour de la rentrée, n’a pas tellement envie de se lever. Il est envahi de craintes par rapport à ce qui pourrait se passer à l’école. Mais, tout au long du chemin vers la classe, Grand Ours le rassure posément. Petit Ours finit donc par arriver serein à l’école.



Le texte de l’album se décompose en deux parties distinctes : d’abord, l’enfant parle ; puis le parent efface une à une ses peurs. 

«  -Mais ça se fera en douceur. »

D’ailleurs, dans cet album, on ne sait pas si Grand Ours est le papa ou la maman, ou même quelqu’un d’autre. J’aime bien. Cela laisse la place aux petits lecteurs de se faire son idée.

Mais attention dans cet album, il n’y a pas que le texte qui parle, les illustrations aussi. Beaucoup de choses sont dites à travers les images. Le réconfort de Grand Ours ne passe pas uniquement par ce qu’il dit mais aussi par ce qu’il fait avec son enfant.



Et si on en parlait davantage des illustrations ? Elles sont très originales, loin de ce que l’on peut voir dans les parutions récentes. Toutes les illustrations sont réalisées aux feutres. Cela donne un petit côté enfantin et rétro. On a même l’impression qu’elles ont été faites directement sur le livre. On se dirait même : Tiens, moi aussi, je pourrais dessiner de jolis ours avec des feutres … Même si en fait, absolument pas !

Ne vous contentez pas de regarder les ours et autres animaux, la représentation des végétaux est elle aussi particulièrement aboutie. On ressent tout l’amour de l’illustratrice pour la nature.

A qui s’adresse cet album ? Je le conseillerais pour un enfant qui connaît déjà l’école (élève de moyenne section ou grande section, par exemple) et qui n’a pas vraiment envie d’y retourner, qui a besoin d’être rassuré. Cet album saura le faire, tout en douceur. Et soyez, comme Grand Ours, le parent rassurant et posé, qui le guidera.



Fleur Oury a sorti en juin un nouvel album, intitulé Même pas peur. J’ai hâte de le découvrir.


Petit clin d’œil aux collègues instit’ :
Il n’y a pas que pour les enfants que la rentrée approche ; pour nous aussi ! Alors, je vous souhaite plein de courage pour vous remettre au boulot !
J’espère vous avoir permis de découvrir un nouvel album, parmi la large palette de ceux parlant de la rentrée. ;-)
Dès 4 ans


Titre : Premier matin
Auteur/Illustrateur : Fleur Oury
Editeur : Les Fourmis rouges     
Date de première parution : 2015

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Dans la peau des monstres, de Guillaume Duprat

De tout temps et partout dans le monde, les Hommes se sont inventés des histoires à faire peur, peuplés de monstres tous plus effrayants les uns que les autres.
Dans cet album animé, l’auteur nous propose 12 récits provenant des cultures du monde entier et mettant à l’honneur 12 terribles créatures légendaires.
Le Yéti, le cerbère, ou le monstre de Frankenstein font partie de notre imaginaire collectif. Mais connaissez-vous Ravana ou le dragon d’Enoshima ?


Chaque double-page est présenté de manière identique. Sur la page de gauche, on peut lire l’histoire de la créature, ainsi que son origine. Les monstres présentés sont variés, issus des contes et légendes, de la mythologie, de la littérature ou du cinéma. Sur la page de droite, apparaît un magnifique portrait du monstre en pleine page, mise en scène par un jeu de volets. En soulevant celui-ci, on peut entrer dans la tête de la créature, et ainsi découvrir ses émotions (via le texte et l’image) : colère, amour, peur …

Peut-être, pensi…

Bulle d'été, de Florian Pigé

L’été s’échappe déjà, et vos enfants et vous-même cherchez à en saisir les derniers instants … Alors, cet album sera votre lecture favorite des prochains jours.


Un petit garçon, livré à lui-même depuis le début de l’été, vaquent à ses occupations habituelles, en ces derniers jours de vacances. Le programme est toujours le même : repêcher les petites créatures tombées dans la piscine, regarder des films, dessiner ; puis nourrir les chats du quartier avec sa cape de super-héros sur le dos, aller chercher son goûter à la boulangerie à vélo, laisser libre-court à son imaginaire. Et parfois, une belle surprise, une chance même : croiser la belle Lily, dont il ne connaît que le prénom, car il est bien trop réservé pour l’aborder. Il aurait encore tant de choses à faire ; mais, demain, c’est la rentrée. Voilà, c’est le grand jour. Déception, pas de visage connu, dans la classe ! Mais après tout, personne n’est à l’abri d’une bonne surprise…



Un livre sur la rentrée ? Un livre sur les vacances ?…

C'est quoi un bookface ?

Ce samedi 19 janvier, lors du salon BLOG’IN TOURS, au grand théâtre de Tours, nous vous proposerons tout au long de la journée de faire des bookfaces.

Bookface ? C’est quoi un bookface ?
Reprenons nos bases d’anglais ! Book, c’est le livre ; face, c’est le visage. Le bookface, c’est donc l’art de réaliser un portrait photographique, en plaçant une couverture de livre devant son visage. Pour un bookface réussi, il faut jouer au maximum avec le visage représenté sur la couverture, les détails du livre et de l’environnement, ainsi que les couleurs. Dernier point, il faut tenter de respecter les proportions, pour que l’illusion fonctionne au maximum. 

Alors, vous venez jouer avec nous, samedi prochain ?
Nous serons cinq  blogueuses pour vous accueillir : Mademoiselle Maeve, Between the Books, Somewhere over the teapot, Bérengère, et moi-même.