Accéder au contenu principal

Thésée, comment naissent les légendes, d'Yvan Pommaux


La mythologie, que d’aventures !

Adolescente, collégienne, j’ai appris le latin. C’est à cette époque, que j’ai découvert la mythologie. Cela m’a passionnée !

Quand j’ai découvert ce livre, Thésée, je me suis dit « Chouette de la mythologie » et « Re-chouette Yvan Pommaux » ! Ce livre ne pouvait que me plaire ! Et effectivement, il m’a plu.



Cet album traite du personnage de Thésée. Vous retrouverez plusieurs légendes qui lui sont liées dont des très connues comme celle du Minotaure et de son labyrinthe, sans oublier le fil d’Ariane.  Mais pas que … Le livre d’Yvan Pommaux est riche. Vous apprendrez sûrement des choses que vous vous ignoriez encore. Vous saviez, par exemple, qu’il est l’inventeur de la démocratie ?



La mythologie et son entrelacs d’histoires n’est pas des plus simples à intégrer. Tous les personnages et toutes les légendes sont liés !

Dans ce livre des noms comme Zeus ou Poséidon, des histoires, se rappelleront d’ailleurs surement à vos oreilles.

D’autre part, avouons-le la mythologie c’est un peu « amour, sexe et rock’n roll » … euh, pardon « sang, sexe et barbarie » !



Pas facile !

Mais l’écriture d’Yvan Pommaux et le fait que ce livre soit un album, et qu’il possède, par conséquent, des illustrations, donnent une certaine lisibilité à ce qui au premier abord, est assez complexe. Sans pour autant, rogner sur les détails. Un vrai tour de force !



Qui dit album, pourrait laisser croire à un livre s’adressant aux plus jeunes. Erreur, ne vous y trompez pas, il existe des albums pour les plus grands et celui-ci en fait partie. Pour les raisons évoquées, plus haut, bien entendu.



Lancez-vous dans la lecture de cet album avec votre grand ; et pourquoi pas allez découvrir les autres de cette série : Ulysse, Œdipe, Orphée …


  
Titre : Thésée, comment naissent les légendes
Auteur : Yvan Pommaux
Editeur : L’école des Loisirs
Date de première parution : 2007



----------------------------------------------------------------------------------------------------


JEU / Le labyrinthe du minotaure

En octobre, « L’école des Loisirs » et « Playbac » ont sorti un jeu, appelé "Le labyrinthe du Minotaure".

Ce jeu s’inspire de la légende du Minotaure, et reprend les illustrations de l’album d’Yvan Pommaux.



Qui sera le premier à sortit du labyrinthe infernal imaginé par Dédale, et sans rencontrer le Minotaure ?

Le principe du jeu 
Il faut lancer le dé puis réaliser des actions : poser des tuiles, avancer ou bloquer ses adversaires. Mais attention, un de vos adversaires peut vous demander d’affronter le Minotaure en duel, et dans ce cas, vous risquez de repartir au point de départ.



C’est un jeu de stratégie.
Par conséquent, 7 ans est effectivement l’âge minimal. Jouer avec des enfants, d’âge collège, peut être plus intéressant. C’est d’autant plus sympa, lorsque l’on peut faire avec son enfant le lien avec l’album et les légendes mythologiques.

Sur le jeu, il est indiqué de 7 à 107 ans. Et effectivement, même, entre adultes, vous passerez une bonne soirée autour de ce jeu.



Un petit « moins » : la règle du jeu est assez minimaliste. On ne sait même pas à qui correspondent les pions/personnages. Il aurait peut-être été intéressant de rajouter quelques lignes à ce sujet.
Mais ce n’est pas essentiel et cela ne vous empêchera pas de jouer.


Bonne lecture et bon jeu ! 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tout schuss, Gabi, de Soledad Bravi

Les vacances au ski, c’est génial ! Mais lorsque nos grands sportifs sont au repos, il faut trouver à les occuper. Soledad Bravi nous offre le livre parfait à glisser dans la valise de nos jeunes sportifs-lecteurs.

Gabi quitte sa vie d’écolière pour partir en vacances à la montagne, avec sa mère et ses cousins. Nous la suivons dans ces aventures, du voyage en train à la deuxième étoile, sans oublier tous les éléments d’un séjour à la neige : location des skis, cours et moniteur, bataille de boules de neige et luge …


Ce livre est très bien pour les jeunes lecteurs, tant par le fond que par la forme. Le texte et les illustrations s’entremêlent pour donner sens à l’histoire, pour accompagner le lecteur dans sa compréhension. Le jeune skieur pourra, s’identifier à la narratrice, et aux moments vécus par celle-ci.

Cependant, j’avoue être de nouveau légèrement dérangée par le côté très « parisienne » de la petite Gabi ; malgré tout, moins marqué que dans le roman « Vive, la vie, Gabi ! ».

Bonne…

Dans l'univers de .... Christine Davenier.

Depuis quelques jours, et jusqu’au 18 mai, la bibliothèque municipale de Tours accueille l’exposition « Au pays de Minusculette ».
Les enfants ont l’habitude d’admirer les illustrations de leurs livres préférés sur papier glacé. La bibliothèque nous donne l’occasion de découvrir des originaux : des dessins à l’encre, à admirer comme de petits tableaux.
Christine Davenier, l’autrice/illustratrice mise à l’honneur, a grandi en Touraine, dans une maison avec un jardin, non loin d’une grand-mère qui faisait de l’aquarelle et qui aimait les oiseaux et les fleurs. Les couleurs, les parfums lui sont restés en mémoire.
Si je vous raconte tout cela, c’est parce que vous verrez en allant à l’exposition ou en vous plongeant dans ses livres que cela reste encore la source de son inspiration.En effet, Minusculette, le personnage qui est au cœur de l’exposition, n’est autre que la petite fée des jardins !

Minusculette est l’héroïne d’une série de cinq albums, écrite par Kimiko et illustrée par Christi…

L'art de la préhistoire

Une fois n’est pas coutume, c’est avec un documentaire, que je reviens vers vous, aujourd’hui.
Amatrice d’art et de son histoire, j’étais curieuse de découvrir, et de faire découvrir à mon grand, ce premier volume de la nouvelle collection encyclopédique Reg’ART des éditions Citadelles et Mazenod, à destination des jeunes lecteurs.
J’avoue, la préhistoire n’est pas ma période préférée. Et pourtant, je me suis laissée prendre au jeu, comme une enfant, car le livre est vraiment bien conçu.

Les œuvres réunies dans ce volume sont présentées de manière ludique, à l’aide de « pages-cache ». Paradoxalement, cela permet une analyse plus précise de chaque œuvre. En effet, on s’attarde d’abord sur les détails, se questionnant à leurs sujets, avant une observation plus large.
Le texte informatif, découpé en petits encarts, facilite également la lecture, et évite le gros bloc de texte qui pourrait vite décourager les enfants.
Ces différentes approches font de l’enfant un acteur de sa lecture et de…