Accéder au contenu principal

Au cœur de la nature

 Aujourd'hui, je vous propose deux livres qui nous emmènent au cœur de la nature. 



A l’orée de la forêt, deux frères… L’un rencontre une femme ; l’autre, aussi … Chacun à leur manière, les deux jeunes hommes vont construire leur avenir, avec leur femme, dans la forêt, le long de l’eau. L’un choisit de vivre au cœur de la nature, la préservant au maximum ; l’autre s’approprie les lieux pleinement, construisant grande maison, et routes immenses. Chacun fera ses choix de vie. Nous, lecteurs en seront les observateurs. 

A chaque double-page, en vis-à-vis, deux visions du monde se font face. Le point de départ est le même, et pourtant chaque protagoniste fera le choix d’un avenir différent. Personne ne porte de jugement dans ce livre, tout est présenté comme un constat ; c’est au lecteur de se faire son propre avis. Forêt des frères fait partie de ces livres qui donnent à réfléchir. Chacun pourra y puiser les éléments de sa réflexion ; et, cela dès 4/5 ans. Dès le plus jeune âge, les enfants sont capables de porter un regard sur le monde qui les entoure, sur la nature, et de s’interroger. Ce livre pourra ouvrir une discussion intéressante avec l’adulte. « Et toi, qu’en penses-tu ? Est-ce que tu crois que … ? » La force de ce livre réside dans le fait qu’il amène à réfléchir, et cela, presque sans mot. Il y a bien quelques phrases en bas de chaque page, mais l’essentiel n’est pas là. Le cœur de ce livre grand format, ce sont les illustrations ; des illustrations à regarder, à observer, à contempler, mis en valeur par la qualité de leur réalisation, et le cadrage aérien. Dans cet album, tout est dans la subtilité. 

Pour sensibiliser les enfants aux divers questions liées à la nature, on pourrait imaginer des documentaires, des photographies… « Du vrai » Mais parfois, le biais de la fiction, de la narration, et les émotions qu’ils génèrent, peuvent faire bien davantage. 


Dans ce documentaire, sont compilée un grand nombre de radiographies réalisées par Arie Van’t Riet. Au-delà du côté esthétique, il a souhaité passer aux rayons X un grand nombre d’espèces animales pour en dégager des caractéristiques qui ne sont pas évidentes au premier coup d’œil. 

Ce livre est vraiment original. Avez-vous déjà rencontré un livre présentant une compilation de radiographies ? Moi, jamais ! Ce point de vue est tout à fait intéressant. Il permet de porter un regard nouveau sur la faune. Une fois déplumée, la chouette est-elle toujours aussi majestueuse ? Et le caméléon, que devient-il sans ses couleurs ? Penseriez-vous que le faisan aurait l’allure d’une autruche miniature, une fois dénudé ? Au-delà des photographies, la mise en mots de Jan Paul Schutten est essentielle. Il nous sert de guide, nous disant où regarder sur les radiographies, amorçant des comparaisons, élargissant nos connaissances … Ainsi notre regard fait des allers-retours permanents entre le texte et l’image, pour aller plus loin dans notre compréhension. Le texte est précis, mais la narration est accessible. L’auteur rentre dans un dialogue avec le lecteur, rendant le texte « vivant », et évitant un côté trop rébarbatif. On se laisse séduire par ses radios colorisées et mises en scène. Un seul petit bémol, l’animal n’est pas présenté sous sa forme commune ; il est donc préférable que l’enfant lecteur connaisse déjà les animaux présentés.  



Vous pouvez retrouver ces deux livres et bien d'autres dans le podcast "Histoires naturelles" de novembre 2021, épisode 15 (sur Spotify ou autres plateformes). Invitée par Tassa, j'y parlais de "transmettre aux enfants les enjeux de la nature". 



Forêt des frères, de Yukiko Noritake - Actes Sud junior (2020)
Dès 4/5 ans 


Transparence, radiographie de la naturede Jan Paul Schutten et Arie Van’T Riet (traduit du néerlandais par Emmanuèle Sandron)- Albin michel jeunesse, dans la collection Trapèze (2020)
Dès 9 ans 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Balto. Le dernier des valets de cœur, de Jean-Michel Payet

Balthazar B, plus connu sous le nom de Balto, vit dans la Zone, faubourg misérable qui ceinture la ville de Paris. Son boulot, c’est de fabriquer des paniers ; enfin, officiellement … Sa famille, ce sont Mme Gambette et Victor. Mme Gambette l’a recueilli alors qu’il n’était qu’un bébé, faisant ainsi de lui le frère de Victor. Le frangin, cela fait un moment que Balto ne l’a pas vu. En effet, celui-ci a été condamné à mort pendant la guerre 14/18, s’est échappé avant son exécution ; et personne ne sait vraiment où il se trouve. Alors quand Victor fait passer un message à Balto via un petit papier dans une miche de pain, ce dernier est agréablement étonné. Rendez-vous est donné aux Batignolles chez le réparateur de vélos Escartefigue. Mais quand Balto arrive celui-ci est mort, et point de Victor. Pire que cela, une journaliste le photographie sur le lieu du crime, faisant de lui le coupable idéal. Dans ce Paris des années 20, il faudra alors suivre Balto menant l’enquête pour prouver son

Des vacances timbrées, de Mathilde Poncet

Vous avez l’impression, que cette année, vos vacances n’ont rien d’ordinaire ? Celles que je vais vous raconter ne le sont pas vraiment, non plus. On pourrait même les qualifier d’extra-ordinaires.   Alice écrit une lettre à sa grand-mère depuis sa colonie de vacances. Elle y décrit les différents moments, qui font ce genre de vacances. Elle a voyagé en train, seul pour la première fois, avant de retrouver les autres vacanciers. Tous campent au bord d’un lac. En journée, ils y font des activités de plein air ; le soir, ils y organisent des veillées au coin du feu. Alice raconte également les visites de château, randonnées, rencontres avec la population locale… Rien n’est oublié. Enfin, elle poste sa lettre. La lettre arrive rapidement chez sa destinataire, qui ne manquera, bien sûr, pas de lui répondre. Je vous entends déjà. Vous allez me dire, que cela ressemble à n’importe quelle colonie de vacances. C’est vrai … Mais uniquement, si vous vous en tenez à la seule lecture du text

La révolte, d'Eduarda Lima

Un jour, un oiseau s’arrêta de chanter. Il fut immédiatement suivi dans cette action par l’ensemble de ces congénères. Puis, animaux domestiques, comme animaux sauvages se murèrent à leur tour dans le silence. Plus aucun bruit, plus aucun mouvement : les vaches ne donnaient plus de lait, les éléphants du cirque ne faisaient plus le poirier… Les journaux commencèrent à croire que les animaux avaient conclu un pacte entre eux. Ils semblaient unis autour d’une même cause. D’ailleurs, ils furent bientôt rejoints dans cette lutte par les enfants. Le monde restait muet. Mais pourquoi ?   En voilà un silence qui fait grand bruit. Parfois, nul besoin de barricades, et de slogans pour se faire entendre. De même, nul besoin de grands discours, quand les dessins parlent d’eux-mêmes. Écouter, observer, réfléchir ; c'est ainsi que l’enfant donnera sens à ce texte. Car La révolte (forcément avec un titre pareil) fait partie de ces livres qui poussent à la réflexion. Pollution, surabondance de pl