Accéder au contenu principal

Plus que quelques jours avant Noël ...

En attendant Noël, que fait-on ? On lit des livres de Noël, pardi !

Sur La Mare aux mots ici, je vous ai déjà fait découvrir mes deux premiers coups de cœur sur cette thématique parmi les livres sortis en 2020 ; voici, ici et maintenant, les deux suivants.  


Mamoush habite une maison, appelée La Biscornue. Durant les vacances de Noël, elle y accueille les Couzz, ces cinq petits-enfants, qui sont donc cousins. Entre le sapin, les décorations, la lettre au Père Noël, on ne s’ennuie pas dans cette maison.

Ecrire une lettre au Père Noël n’est pas chose facile, mais les cousins s’entraident jusqu’au PSEV (Postage Solennel en Ville). Trois jours plus tard, les enfants découvrent la réponse du Père Noël dans la boîte aux lettres. Mais la surprise n’est peut-être pas si bonne qu’il y paraît. Le vieux barbu a décidé cette année de ne distribuer qu’un cadeau par enfant ; décision à la fois plus raisonnable pour la planète et pour son vieux dos. Afin de répondre à sa demande, les enfants ont donc jusqu’au coucher du soleil pour lui envoyer un mail indiquant l’unique cadeau choisi. Autant dire que les Couzz ont dû mal à se faire à l’idée, mais ils obtempèrent.

Le 24 au soir, les grands décident de veiller le Père Noël pour en avoir le cœur net, mais font chou blanc. Jusqu’au matin du 25 décembre, où, là, surprise …

Surconsommation, plastique, emballages à outrance … Noël est devenue une fête bien éloignée des convictions de beaucoup de familles, désireuses de réduire leur empreinte écologique à cette période, comme le reste de l’année. Ce livre est le reflet de ce choix ; et de ce fait, est d’une très grande modernité. Je n’avais jamais vu Noël abordé sous cet angle dans un livre pour enfants. De plus, c’est raconté avec beaucoup d’humour, un bon moyen de faire passer le message. Et finalement, l’essentiel pour les enfants n’est-ce pas les bons moments passés en famille, avec leur grand-mère et leurs cousins ?  Toutefois, j’avoue ne pas être emballée par la fin ; mais chacun se fera son opinion. Par contre, on adore les illustrations de cette maison foisonnante, qui semble avoir une âme tout autant que ces habitants.

 

A lire, en attendant Noël, dès 7 ans.

 

Les Couzz des cadeaux par milliers
Texte de Fanny Joly, illustré par Eglantine Ceulemans
Little Urban
2020

 


Dès le mois de janvier, un Père Noël traverse la planète, à la recherche de sa tenue pour le plus grand jour de l’année, Noël. Dans chaque pays visité, il essaie costume traditionnel ou vêtement quotidien. Ainsi, en Ecosse, il laisse le vent s’engouffrer sous son kilt ; au Moyen- Orient, il essaie mille et un turbans en compagnie de chameaux … Pour finalement, opté pour un simple manteau blanc. Mais le vêtement restera-t-il de cette couleur immaculée ?

Pourquoi le Père Noël porte-t-il chaque année un manteau rouge ? Soit on reste sur l’idée qu’il a hérité cette couleur de la marque Coca-Cola, soit on croit à l’histoire qui nous est racontée dans cet album. Franchement, je préfère la deuxième option. Qu’il est drôle de penser que le Père Noël a parcouru le monde avant de choisir son costume ; mais surtout qu’il est drôle de voir le Père Noël sans ce fameux costume, mais sapés comme jamais ! Nous n’y sommes pas habitués. Pas plus que de le voir, dans des décors ultra-colorés, loin de la neige blanche. C’est toute cette originalité, qui donne son charme au livre. Vos enfants remarqueront peut-être également que le Père Noël a la peau noire. Nous n’y sommes pas habitués en métropole. Mais cela participe à l’ouverture culturelle, tout comme les paysages et les costumes traditionnels présents dans le livre. Le texte, bien que court, est riche au niveau du vocabulaire lié au champ lexical du vêtement. Voici, donc, un livre de Noël, comme on les aime.

 

A lire, en attendant Noël, dès 6 ans.


Un flamboyant Père Noël
Texte de Fabienne Jonca, illustré par Iloë
Atelier des nomades
2020




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La musique des âmes, de Sylvie Allouche

Paris. 1942. Simon et Matthias sont deux amis inséparables. Simon Lipmann est le fils d’un luthier juif de la rue de Rome. Il est passionné de musique, et joue merveilleusement bien du violon. Les parents de Matthias Morel sont journalistes. Ils vivent quelques rues plus loin, avec Henriette, la grand-mère. Matthias a dû mal à accepter la nouvelle marche du monde. Bien des choses le préoccupent et le troublent : l’affiche « Entreprise juive » sur la vitrine du papa de Simon, les queues devant l’épicerie pour pouvoir acheter quelques denrées avec les tickets de rationnement, les langues de vipères qui importunent Mr Lipmann … Et pourquoi ses parents se montrent-ils si distants ?  De leur côté, les Lipmann sont de plus en plus inquiets. Nathan ne vend quasiment plus d’instruments. Joseph, le grand-père, pense que les Allemands vont emmener tous les juifs hors de France. Alice, la mère, pleure de devoir coudre des étoiles jaunes sur les vêtements de toute la famille.  Matthias continue à

Neige, d'Anaïs Brunet

Le froid s’est installé et a blanchi le ciel. Des flocons tombent enfin pour la plus grande joie des enfants et de leurs amis les animaux. La nature devient un lieu magique, propice à mille facéties. Mais bientôt, la neige fond, laissant place à de nouveaux petits plaisirs.  Avec son dernier album, Anaïs Brunet nous embarque à nouveau dans son univers délicieusement rétro et naïf. Quel moment merveilleux pour un enfant que de voir la neige tomber ! Avec ses mots et ses pinceaux, l’artiste retranscrit dans cet album les sensations et les émotions des plus jeunes au contact de la nature en hiver. Le texte court est poétique. Il joue sur les allitérations, faisant de la lecture par l’adulte une douce musique aux oreilles des tout-petits. Les illustrations peintes à la gouache sont rehaussées de reliefs et de brillance, qui donnent envie de manipuler le livre pour s’en amuser. Ce tout carton au format original est le premier d’une série de 4 albums sur les phénomènes météorologiques (neige

Dans quelques jours, c'est la rentrée !

Vos petits loups vont bientôt reprendre le chemin de l’école ?  Vous voudriez encore entendre parler de vacances, de soleil, de farniente et d’enfants qui jouent au bord de l’eau ? Oui ! Je sais, moi aussi !  Cependant, il va falloir s’y résoudre ; la rentrée, c’est dans quelques jours.   Alors, je vous emmène pour quelques achats de dernières minutes.  Et ce n’est pas de livres, dont je vais vous parler aujourd’hui, mais de petits outils très utiles proposés par les éditeurs jeunesse pour aider vos enfants à se repérer dans le temps.  Bien qu’il rencontre quelques difficultés à se repérer dans le temps, le petit enfant pose souvent des questions liées à celui-ci : c’est quand mon anniversaire ? C’est bientôt que l’on voit Inès ? Quand le Père Noël passera-t-il ? …  La frise du temps, parfois également appelé poutre du temps, est un outil permettant à l’enfant de prendre ses premiers repères. Celle-ci se compose d’une frise murale de 12 mois que l’enfant pourra compléter avec les stick