Accéder au contenu principal

La série "Je suis en CP" de Flammarion jeunesse

Une petite souris s’est cachée sous le lit de Lili. Avec l’aide de Rémi et de Mamie, elle va tenter de la rattraper, avant que Papi n’arrive.

Ma dernière est rentrée en CP en septembre. Elle déchiffre déjà bien et je voulais lui faire une petite surprise en fin de période. Alors, le premier jour des vacances d’automne, je lui ai offert le livre Je rentre en CP / Lili la souris. Et il a eu un franc succès ! Quel bonheur pour elle de se rendre en compte qu’elle peut déjà lire toute seule ! C’est là le vrai bon point des livres de cette collection : savourer le plaisir de la lecture, voir récompenser les efforts fournis, prendre confiance en soi. Dans ce livre, les mots utilisés se basent sur le son [i], appris dès le tout début d’année par les élèves. Les lettres muettes sont grisées. Ces deux éléments facilitent le déchiffrage pour les petits lecteurs. Le texte est court et simple, intégré à une mise en page aérée. Les illustrations servent de point d’appui. L’histoire est donc facilement compréhensible. Pour ceux qui veulent compléter leur lecture, de petites activités sont même proposées en début et en fin de livre.

 

Le « Je déchiffre » est le niveau 0 de la collection. Suivent ensuite le niveau 1 « Je commence à lire », le niveau 2 « Je lis presque seul » et le niveau 3 « Je lis tout seul ».

 

Il y a plusieurs semaines, l’éditeur m’a gentiment fait parvenir Je suis en CP / Mes contes à lire tout seul. Ce livre correspond à un niveau 2/3.

 

Boucle d’or et les trois ours, le petit chaperon rouge, la soupe aux cailloux, le chat botté, le petit poucet, Jacques et le haricot magique. Voici les six contes traditionnels que vous pourrez retrouver dans ce livre.

Là encore, le livre s’adapte à son jeune lectorat. Bien que plus dense, le texte reste simple, sans être simpliste ; la présentation est aérée ; les lettres muettes sont grisées (malgré quelques oublis). L’accès aux contes n’est pas toujours simple, le vocabulaire parfois complexe ; et souvent, à vouloir trop les simplifier, on en perd la saveur. Ce n’est pas le cas, ici, et c’est appréciable. Il me manque, malgré tout, le célèbre « Tire la chevillette et la bobinette cherra » dans Le petit Chaperon rouge. Mais avouons-le, cela n’aura pas été facile à lire ! J’aime beaucoup cette idée de proposer les contes aux jeunes lecteurs ; ils font partie de notre patrimoine et leur transmission est importante.

 

Bonne lecture avec vos petits loups !

 

Dès 6 ans

 

Titre : Je rentre en CP / Je déchiffre / Lili et la souris
Auteure : Magdalena          Illustratrice : Charlotte Roederer   
Editeur : Flammarion        Collection : Castor poche    
Date de parution : 2019
 
Titre : Je suis en CP / Mes contes à lire tout seul
Auteure : Magdalena         
Editeur : Flammarion        Collection : Castor poche    
Date de parution : 2020



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C'est quoi un bookface ?

Ce samedi 19 janvier, lors du salon BLOG’IN TOURS , au grand théâtre de Tours, nous vous proposerons tout au long de la journée de faire des bookfaces. Bookface  ? C’est quoi un bookface ? Reprenons nos bases d’anglais ! Book, c’est le livre ; face, c’est le visage. Le bookface, c’est donc l’art de réaliser un portrait photographique, en plaçant une couverture de livre devant son visage. Pour un bookface réussi, il faut jouer au maximum avec le visage représenté sur la couverture, les détails du livre et de l’environnement, ainsi que les couleurs. Dernier point, il faut tenter de respecter les proportions, pour que l’illusion fonctionne au maximum.  Alors, vous venez jouer avec nous, samedi prochain ? Nous serons cinq  blogueuses pour vous accueillir : Mademoiselle Maeve , Between the Books , Somewhere over the teapot , Bérengère, et moi-même. 

Les éditions Margot nous emmènent en voyage et en vacances

« Créées en 2012, les Éditions Margot n’ont qu’un seul mot d’ordre : faire de beaux livres ! Des objets soignés, aux finitions raffinées, avec une mise en page faisant la part belle aux illustrations. » Je ne saurai dire mieux ! Jolie découverte pour moi, que cette maison d’éditions, dont je vais, sans nul doute, surveiller les parutions à venir.     Le voyage de Samy Bear Dans cet album, nous suivons Samy Bear dans ses souvenirs, et dans son voyage à bord d’un bateau de bois construit de ses mains. Le voyage est ici utilisé comme une métaphore, car cette histoire se veut être une réflexion sur la vie et sur le temps qui passe. La vie est un beau voyage, adouci par les rencontres, la musique et les mots. Chaque personnage rencontré devient à la fois vecteur d’émotions et guide pour Samy. Au-delà de l’histoire, j’ai eu un vrai coup de cœur pour les illustrations. Samy est un ours, bien entendu ; un ours aux joues rondes et au pelage bleu. Il me rappelle un peu le te

Dans la peau des monstres, de Guillaume Duprat

De tout temps et partout dans le monde, les Hommes se sont inventés des histoires à faire peur, peuplés de monstres tous plus effrayants les uns que les autres. Dans cet album animé, l’auteur nous propose 12 récits provenant des cultures du monde entier et mettant à l’honneur 12 terribles créatures légendaires. Le Yéti, le cerbère, ou le monstre de Frankenstein font partie de notre imaginaire collectif. Mais connaissez-vous Ravana ou le dragon d’Enoshima ? Chaque double-page est présenté de manière identique. Sur la page de gauche, on peut lire l’histoire de la créature, ainsi que son origine. Les monstres présentés sont variés, issus des contes et légendes, de la mythologie, de la littérature ou du cinéma. Sur la page de droite, apparaît un magnifique portrait du monstre en pleine page, mise en scène par un jeu de volets. En soulevant celui-ci, on peut entrer dans la tête de la créature, et ainsi découvrir ses émotions (via le texte et l’image) : colère, amour, peu