Accéder au contenu principal

Une sélection de livres pour découvrir Léonard de Vinci


Nous fêtons cette année les 500 ans de la Renaissance. Dans ma région, en Touraine, cet événement est, logiquement, très mis en avant.
Ce sont les 500 ans de la Renaissance, et les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, décédé à Amboise, le 2 mai 1519.

Je vous propose donc, aujourd’hui, une sélection pour petits et grands, afin de découvrir ce génie.



Voyage dans la Renaissance, avec Léonard  (Minus Editions et Editions de la Réunion des musées nationaux - 2019)
Commençons avec un mini livre de la petite maison « Minus éditions » en collaboration avec la Réunion des musées nationaux, et dont la collection se nomme « Des jeux, de l’art, une histoire ». Tout est dit ! A chaque petit passage historique écrit à la 1ère personne comme si Léonard de Vinci s’adressait à l’enfant, succède la présentation d’une œuvre, et un jeu. Votre enfant pourra, par exemple, s’initier à l’écriture en miroir ou répertorier et dessiner les nez de tous les membres de la famille.
Un livre récréatif : s’amuser en apprenant !
Dès 6 ans




Léonard de Vinci et le portrait inachevé, Christine Palluy et Prisca Le Tandé (Larousse jeunesse – Mars 2019)
Continuons avec un petit roman, issu d’une collection prévue pour les enfants qui commencent à lire seul, autours des personnages qui ont marqué l’Histoire. A travers un texte court, les enfants découvrent la vie de Léonard de Vinci. Plusieurs pages sont, bien évidemment, consacrée à la Joconde, mais d’autres aspects de la vie du grand Léonard sont, malgré tout, évoqués. Les illustrations sont colorées et les personnages ont des visages ronds et sympathiques.
Un livre pour éveiller la curiosité, s’interroger sur le passé. Pour les petits qui deviennent grands.
Point non négligeable, un prix tout mini (4€95). La lecture pour tous !
Dès 7 ans





Léonard de Vinci, d’Isabel Thomas et Katja Spitzer (Gallimard jeunesse)
Cette fois, c’est un livre documentaire, issue d’une nouvelle collection de chez Gallimard Jeunesse, une collection de biographies illustrées consacrées aux hommes et aux femmes illustres, facilement reconnaissables avec leurs couvertures « tendance ». La question est posée en 4e de couverture : Pourquoi Léonard de Vinci est un génie ? L’ouvrage tente d’y répondre en évoquant toutes les facettes de l’homme. Petit plus : Les illustrations au cœur du texte, qui allègent le tout, pour attirer l’enfant-lecteur. A mon sens, il manque quelques reproductions.  
Dès 8 ans





Léonard de Vinci – Artiste ? Vous rigolez, Sylivie Dodeller (L’école des Loisirs – Medium poche)
Et pour terminer, un livre très complet, sur la vie de Léonard de Vinci : de l’enfant né dans la petite ville de Vinci en Italie, au vieil homme qui meurt à Amboise, soixante-sept ans plus tard. Quand on pense à Léonard de Vinci, on pense bien souvent au peintre et à son indétrônable Joconde. L’auteur souhaite nous démontrer ici qu’il est bien réducteur de s’arrêter à cela, et nous rappelle que le génie était un homme complet, qui se voyait ingénieur et inventeur, bien plus que grand peintre de la Renaissance.
Ce document riche en informations se lit comme un roman (sans être romancé), les détails du quotidien de l’homme rejoignant la grande Histoire.  Le style est précis mais accessible. Le livre est agrémenté de représentations d’œuvres, aérant le texte et donnant un aspect plus concret.
Pour les ados, comme pour les adultes.
Dès 13-14 ans






Et si vous voulez découvrir Léonard de Vinci, de manière un peu plus originale …


Léonard de Vinci – Construis ses inventions en briques Lego, Francisco Frangioja (Nuinui jeunesse – 30 mai 2019)
Léonard de Vinci se voulait avant tout ingénieur ; maintenant, à vous de le devenir en construisant ses inventions avec des legos.
Dès 7 ans, et plus.

Léonard de Vinci, Marion Augustin et Bruno Heitz (Casterman – 2019)
Pour les amateurs de BD.





Chronique proposée dans l’émission TILT de TV Tours, le jeudi 27 juin 2019. A revoir en replay :  http://www.tvtours.fr/emission/11/tilt#x7c0ozy/TILT%20-%2027/06/2019%20Partie%203%20-%204%20livres%20jeunesse%20autour%20de%20L%C3%A9onard%20de%20Vinci






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La révolte, d'Eduarda Lima

Un jour, un oiseau s’arrêta de chanter. Il fut immédiatement suivi dans cette action par l’ensemble de ces congénères. Puis, animaux domestiques, comme animaux sauvages se murèrent à leur tour dans le silence. Plus aucun bruit, plus aucun mouvement : les vaches ne donnaient plus de lait, les éléphants du cirque ne faisaient plus le poirier… Les journaux commencèrent à croire que les animaux avaient conclu un pacte entre eux. Ils semblaient unis autour d’une même cause. D’ailleurs, ils furent bientôt rejoints dans cette lutte par les enfants. Le monde restait muet. Mais pourquoi ?   En voilà un silence qui fait grand bruit. Parfois, nul besoin de barricades, et de slogans pour se faire entendre. De même, nul besoin de grands discours, quand les dessins parlent d’eux-mêmes. Écouter, observer, réfléchir ; c'est ainsi que l’enfant donnera sens à ce texte. Car La révolte (forcément avec un titre pareil) fait partie de ces livres qui poussent à la réflexion. Pollution, surabondance de pl

Balto. Le dernier des valets de cœur, de Jean-Michel Payet

Balthazar B, plus connu sous le nom de Balto, vit dans la Zone, faubourg misérable qui ceinture la ville de Paris. Son boulot, c’est de fabriquer des paniers ; enfin, officiellement … Sa famille, ce sont Mme Gambette et Victor. Mme Gambette l’a recueilli alors qu’il n’était qu’un bébé, faisant ainsi de lui le frère de Victor. Le frangin, cela fait un moment que Balto ne l’a pas vu. En effet, celui-ci a été condamné à mort pendant la guerre 14/18, s’est échappé avant son exécution ; et personne ne sait vraiment où il se trouve. Alors quand Victor fait passer un message à Balto via un petit papier dans une miche de pain, ce dernier est agréablement étonné. Rendez-vous est donné aux Batignolles chez le réparateur de vélos Escartefigue. Mais quand Balto arrive celui-ci est mort, et point de Victor. Pire que cela, une journaliste le photographie sur le lieu du crime, faisant de lui le coupable idéal. Dans ce Paris des années 20, il faudra alors suivre Balto menant l’enquête pour prouver son

Flon-Flon et Musette, de Elzbieta

      En ce jour de 11 novembre, et donc de commémorations, je ne pouvais que vous parler de ce livre. C’est un petit trésor. La guerre, c’est un sujet bien difficile à aborder avec les enfants. Mais, dans cet album, Elzbieta arrive à le faire avec délicatesse et poésie. Ce sont des qualités que l’on retrouve à la fois dans le texte et dans les illustrations. «La guerre ne meurt jamais, mon petit Flon-Flon. Elle s’endort seulement de temps en temps. Et quand, elle dort, il faut faire très attention de ne pas la réveiller.  » Et si je vous parlais de l’histoire en quelques mots ? C’est l’histoire de deux (lapins) enfants, Flon-Flon et Musette, séparés par la guerre. Cette guerre, Flon-flon ne la comprend pas. Pourquoi ne peut-il plus voir Musette ? Pourquoi ce père qui part et qui revient brisé ? Et puis, d’abord, pourquoi la guerre ? L’auteur arrive à mettre des mots sur tout cela. Je ne vous révèle pas la fin de l’histoire. Mais, vous la voyez probable