Accéder au contenu principal

L'ours et son orchestre, de David Litchfield


   Il y a deux semaines, j’étais au Grand Théâtre de Tours pour le salon Blog’inTours. Aujourd’hui, j’y retournerais bien pour écouter l’orchestre symphonique, et y savourer le plaisir de la musique.
Ceci n’étant malheureusement pas au programme de ma journée, je vous emmène avec moi à la rencontre de L’ours et son orchestre.


   Hector et Hugo sont les meilleurs amis du monde. Hector est un vieux musicien ; Hugo, son compagnon à 4 pattes. Le succès s’étant envolé, le violoniste décide de se retirer de la scène. Dans le secret le plus total, le chien prend la relève et devient un musicien de talent. A tel point, qu’il se fait repérer par le célèbre « L’ours qui joue du piano », qui l’invite à rejoindre sa tournée. Gagné par la jalousie, le vieil Hector laisse partir son ami, sans un adieu. Je ne dévoilerai pas la fin de l’histoire. Sachez simplement que l’amitié sincère, et l’amour de la musique, seront plus forts que tout.



   Les décors de cet album sont sombres (paysages de nuit, salles de concert …) ; malgré tout, l’auteur-illustrateur arrivent à en faire un livre lumineux, grâce à des touches de couleurs et de lumières savamment posées. Il en est, de même, avec l’état d’esprit de l’album ; les sentiments négatifs (désespoir, jalousie …) laissant place à de beaux sentiments et de jolis valeurs (amitié, amour de la musique …).

Le travail de David Lichfield pourrait faire penser à celui d’un photographe : parfait cadrage des images et transparence des sentiments.



Un bel album à partager en famille, avec le son du piano ou du violon en arrière-plan.

Bonne lecture !


Dès 5 ans



Titre : L’ours et son orchestre
Auteur : David Litchfield              
Editeur : Belin Jeunesse
Date de première parution : Octobre 2018



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une sélection de livres pour découvrir Léonard de Vinci

Nous fêtons cette année les 500 ans de la Renaissance. Dans ma région, en Touraine, cet événement est, logiquement, très mis en avant. Ce sont les 500 ans de la Renaissance, et les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, décédé à Amboise, le 2 mai 1519.
Je vous propose donc, aujourd’hui, une sélection pour petits et grands, afin de découvrir ce génie.


Voyage dans la Renaissance, avec Léonard(Minus Editions et Editions de la Réunion des musées nationaux - 2019) Commençons avec un mini livre de la petite maison « Minus éditions » en collaboration avec la Réunion des musées nationaux, et dont la collection se nomme « Des jeux, de l’art, une histoire ». Tout est dit ! A chaque petit passage historique écrit à la 1ère personne comme si Léonard de Vinci s’adressait à l’enfant, succède la présentation d’une œuvre, et un jeu. Votre enfant pourra, par exemple, s’initier à l’écriture en miroir ou répertorier et dessiner les nez de tous les membres de la famille. Un livre récréatif : s’amuser en a…

A la découverte de l'émission "Renversant, le mag"

Pour lire les premières lignes de cette chronique écrite à 4 mains avec ma copine Cécilia du blog « Between the books », c’est par là : https://betweenthebooksentouraine.wordpress.com/

Pour la suite, c’est par ici →


La saison s’était ouverte avec un lieu hautement littéraire, et elle sera bouclée avec un lieu qu’il l’est tout hautement.
Si je vous dis « Mignonne, allons voir si la rose … » ? Vous me dîtes Ronsard, bien sûr ! Mais saviez-vous qu’il est décédé au Prieuré Saint-Cosme, tout près de Tours ?
C’est dans cet endroit en dehors du temps et en dehors du monde, dans cet écrin de poésie, que nous avons été invités pour le tournage de la dernière émission.


Nous avons pu déambuler dans les lieux pendant les prises, partager le repas des artistes, découvrir les coulisses, et surtout profiter du concert en live à la tombée de la nuit.
Pour cette dernière, la production a rassemblé plusieurs artistes invités des émissions précédentes : Ours, Oldelaf, Pauline Croze, China Moses, et bien d…

Vacances d'été, de Mori

Les vacances se terminent, la rentrée approche. On range les valises, on ressort les cartables. Mais, peut-être, êtes-vous comme moi ?! Pour prolonger un peu les vacances, j’adore compiler nos photos dans des albums-souvenirs.
« En souvenir de ce qui s’est passé et qu’on ne veut pas oublier. »
Voici la première phrase de l’album « Vacances d’été ». Une deuxième phrase vient clôturer l’album ; et entre les deux, une série d’illustrations. Comme dans un album-photos, les images se succèdent, nous racontant l’été d’une petite fille et de son chat, qui posent juste avant le « clic-clac ». Ses instantanés d’été parleront à tous, tant ils sont universels : manger une glace, faire du vélo, mettre les pieds dans l’eau, voir un feu d’artifice, aller au parc … Un concentré de petits bonheurs !


Comme souvent dans la littérature asiatique, on retrouve beaucoup de douceur et de poésie. Mori a su capter les moments simples de la vie, ceux qui font nos souvenirs et qui nous touchent. Les illustrations…