Accéder au contenu principal

J'ai chaud, de Mako Taruishi


   J’ai chaud ! J’ai chaud ! J’ai chaud ! Oui, je sais, c’est l’été. Mais parfois, trop, c’est trop.

Vous cherchez une histoire rafraîchissante, vous aussi ? Celle-ci sera parfaite.



   Un petit manchot, qui a trop chaud, cherche un coin frais. Il trouve un coin ombragé. Mais il s’avère qu’il s’est mis à l’ombre d’un phoque, qui ne semble pas ravi. Ils s’en vont donc chercher un nouveau coin frais, tous les deux. Ils trouvent un coin ombragé. Mais, ils s’avèrent qu’ils se sont mis à l’ombre d’un hippopotame, qui ne semble pas ravi... Vous avez compris le principe ? L’histoire va se répéter une nouvelle fois avec un éléphant.



Soudain, tous entendent un bruit. C’est celui des vagues, c’est celui de la mer.  La mer, dans laquelle, ils plongent avec bonheur.

« J’ai chaud, j’ai chaud … Vite, un coin frais, s’il vous plaît !»

   Deux couleurs dominent cet album : Le jaune, lorsque nos amis souffrent sous la chaleur ; puis le bleu, quand arrive la baignade, salvatrice.
Nous aimons beaucoup la représentation de la mer, et surtout celle du plongeon. On sentirait presque quelques gouttes nous éclabousser et un élan de fraîcheur nous envahir.



   Cette histoire est écrite sur le principe du récit en randonnée, c’est-à-dire qu’à chaque page, on retrouve la même situation, mais agrémentée d’un élément supplémentaire. Ce côté répétitif rend l’histoire simple et donc accessible pour les plus jeunes. Simple ne veut pas dire rébarbatif, car à chaque page, nous nous demandons sous l’ombre de quel animal ils vont se retrouver. Cela nous tient en haleine. Et que va-t-il se passer à la fin ?

Cela risque de devenir leur livre de l’été !

    Et sous ce petit air innocent, l’auteur ne serait-il pas en train de dénoncer le réchauffement climatique, et ses conséquences ?


Bonne lecture !

Dès 2 ans

Titre : J’ai chaud
Auteur : Mako Taruishi
Editeur : L’Ecole des Loisirs          
Date de première parution : 2008 (et 2010, en langue française)



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Des vacances timbrées, de Mathilde Poncet

Vous avez l’impression, que cette année, vos vacances n’ont rien d’ordinaire ? Celles que je vais vous raconter ne le sont pas vraiment, non plus. On pourrait même les qualifier d’extra-ordinaires.   Alice écrit une lettre à sa grand-mère depuis sa colonie de vacances. Elle y décrit les différents moments, qui font ce genre de vacances. Elle a voyagé en train, seul pour la première fois, avant de retrouver les autres vacanciers. Tous campent au bord d’un lac. En journée, ils y font des activités de plein air ; le soir, ils y organisent des veillées au coin du feu. Alice raconte également les visites de château, randonnées, rencontres avec la population locale… Rien n’est oublié. Enfin, elle poste sa lettre. La lettre arrive rapidement chez sa destinataire, qui ne manquera, bien sûr, pas de lui répondre. Je vous entends déjà. Vous allez me dire, que cela ressemble à n’importe quelle colonie de vacances. C’est vrai … Mais uniquement, si vous vous en tenez à la seule lecture du text

Francisco, de Perceval Barrier

      Francisco est le pompiste d’une station-service, située en plein désert. Du passage, il n’y en pas beaucoup, et cela lui convient très bien. En tant que chat sauvage, il aime la solitude. Ce soir-là, il fait le plein, pour la famille Lapin, la maman et ses trois enfants. Ils partent pour la mer, et ne vont pas trop s’attarder à la station ; sauf que, problème, la voiture ne redémarre pas. A la nuit tombée, la famille est toujours là, et le pompiste ferme boutique. Les malheureux se résignent à dormir dans leur voiture, jusqu’à ce que le chat les invite cordialement à rejoindre son appartement sous la station. Les lapins investissent le lieu avec joie, bousculant les habitudes du grincheux. Pour son plus grand plaisir ? En re-demandera-t-il ? Nous, on l’adore, ce Francisco, avec son allure de chat grognon. On le brosserait bien dans le mauvais sens du poil, pour le faire rigoler. Finalement, c’est un peu ce que fait la famille Lapin, en le sortant de sa solitude : elle lui se

Le palace de Rose et Suzon - Un mariage extraordinaire , de Gwenaële Barussaud et Lucie Durbiano

Laissez-moi vous présenter les deux héroïnes de cette histoire. Tout d’abord, il y a Rose, 11 ans. Elle est la fille du sous-directeur du luxueux hôtel Ritz. Jeune fille pétillante et audacieuse, elle s’échappe la nuit de sa chambre feutrée pour aller pâtisser dans les cuisines du palace. Puis, il y a Suzon, 11 ans, également. La jeune fille est femme de chambre, au service des riches clients de l’hôtel. Les demoiselles sont devenues, un jour, amies, dans les cuisines de l’établissement, devant une assiette de crêpes Suzette. Dans ce tome 2 des aventures de Rose et Suzon, dans le Paris des années 20, se prépare en secret le mariage d’une chanteuse d’opéra et d’un aviateur. Mais, rien ne se passe comme prévu. La future mariée est sans nouvelle du futur époux, qui doit arriver à la dernière minute. Le pire/meilleur critique gastronomique de Paris pointe le bout de son nez, alors que tout l’hôtel est en plein préparatif … Le mariage aura-t-il lieu ? Tout sera-t-il prêt ? Je ne vous en d