Accéder au contenu principal

Les pyjamasques et ...

Aujourd’hui, je vous parle des Pyjamasques.

Mon fils étant un fan du dessin animé diffusé sur France 5 dans les Zouzous, quand il a vu un prospectus annonçant une dédicace de l’auteur, il m’a dit : « On y va ! »




Nous avons donc pu découvrir les albums des Pyjamasques et leur auteur, Romuald.


C’est une série d’une vingtaine d’albums, ayant pour personnages principaux, trois petits super-héros. Ce ne sont pas des super-héros comme les autres, puisque ce sont en fait trois enfants qui le soir venu, enfilent d’étranges pyjamas leur conférant des pouvoirs.

Ce sont des super-héros sympas : pas de violence, comme avec d’autres héros. Les albums sont colorés. Les trois personnages ont chacun leurs caractéristiques. Chaque enfant peut donc se trouver son préféré. Le texte est riche : vocabulaire, jeux de mots, références littéraires … Tous les ingrédients sont réunis pour que nos enfants (garçons comme filles) adorent !

On sent que les albums ont été créé avant le dessin animé. Et non l’inverse. Dans le cas inverse, on a souvent des mots plaqués sur des images, donnant un résultat sans intérêt. Ce n’est pas le cas ici.
On perçoit aussi facilement la passion de l’auteur, à la fois pour le dessin comme pour les mots. L’un n’étant pas lésé au profit de l’autre.

J’avoue, sans mon fils, je ne serai sûrement pas allée vers ces albums. La preuve est, qu’il faut faire confiance aux petits lecteurs, car je ne regrette pas cet achat.




Et pour ne rien gâcher l’auteur, Romuald, est très sympathique. Lors de la dédicace, il a réalisé une superbe illustration pour mon héros à moi. Il a discuté avec nous, répondant à nos questions et nous racontant sa façon de créer. Une très chouette rencontre !





Je vous parle du préféré sur les deux albums achetés ? Oui ?

C’est « Les pyjamasques et le grogarou », le premier de la collection. Par une nuit de pleine lune, Yoyo, Bibou et Glugu rencontrent une bête qui rôde : le Grogarou ! Mais ils n’ont pas peur et combattront, à leur manière et avec humour, ce monstre peut-être pas si méchant. Quoique !
Avec même une petite référence au Petit Chaperon Rouge.



« Nom d’une brochette de p’tits cochons ! rugit la bête en colère. Ca, c’est sûr, vous allez avoir de gros ennuis, car je suis un grogarou. Et je vais vous dévorer tout crus ! »














Titre : Les pyjamasques et le grogarou
Auteur : Romuald 
Editeur : Gallimard jeunesse       Collection : Giboulées
Date de première parution : 2007


Certaines photos ont été prises lors de la dédicace du samedi 11 juin 2016 à la librairie La Boîte à livres de Tours.


Je participe à "Chut, les enfants lisent" #7 : http://www.devinequivientbloguer.fr

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas, merci pour cette découverte! Les illustrations ont vrt l'air très belles!

    RépondreSupprimer
  2. Oh génial et quel chance d'avoir fait cette rencontre ! j'aime beaucoup ces petits personnages

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai entendu parler mais je n'ai jamais vu ça à l'air sympa comme tout! et rencontrer l'auteur quelle chance :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est toujours sympa de rencontrer les auteurs en dédicace.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire. J'aime bien vous lire !

Posts les plus consultés de ce blog

Cache-cache avec Petit Noun, de Géraldine Elschner et Anja Klauss

Mêler littérature et art, quelle belle idée ! C’est le pari de la maison d’édition « L’élan vert », à travers sa collection « Pont des arts », et quelques titres, comme celui dont je vais vous parler aujourd’hui. L’idée est de faire découvrir une œuvre d’art à travers une histoire. Un bon moyen d’initier les enfants à l’art, dès le plus jeune âge.
Le livre que je souhaitais vous présenter aujourd’hui s’intitule : Cache-cache avec Petit Noun.


Petit Noun, l’hippopotame, adore jouer à cache-cache. 1, 2, 3, le papillon doit le chercher. Petit Noun essaie de se fondre dans les couleurs de son environnement pour ne pas être retrouvé. Mais, maman l’appelle ; c’est l’heure du bain. Petit papillon l’a trouvé ; à lui de se cacher.


Mais qui est réellement ce Petit Noun ? Une figurine de terre très ancienne fabriquée par les potiers du Nil, et que l’on peut rencontrer au Musée du Louvre.
Le texte de cet album est simple, les illustrations colorées, et le héros sympathique. De quoi séduire les pet…

Mes petits moments choisis, d'Ella Charbon

Dès le plus jeune âge, chacun est confronté au fait de devoir faire des choix.
Il en est ainsi également pour le gros ours, personnage central de cette histoire.


Sur chaque double-page de ce livre, se trouve une interrogation accompagnée d’une image, avec deux volets ; et donc, pour notre ami l’ours, deux ou trois possibilités.
Par exemple, « Pique-niquer ou observer ? ».D’un côté, il peut observer les insectes ; de l’autre, il peut manger du miel. Et si l’on ouvre les deux volets en même temps, l’ours peut pique-niquer en observant les insectes !



Cet album s’adresse aux tout-petits. Les questionnements sont simples, et font appel à des situations du quotidien. Bon point ! Les illustrations sont douces et colorées. Nouveau bon point ! Ce livre-objet avec des flaps est cartonné. Parfait !
Un petit aveu : nous, on a une petite préférence pour les premières pages ; peut-être un peu plus parlantes.


Un livre pour vos petits oursons. Pour faire des choix en s’amusant ; ou pour s’amuser à ne pas…

Même pas peur ! , Barroux *CONCOURS*

« Bah, moi, j’ai même pas peur ! » Vous avez déjà entendu cette phrase dans la bouche de votre petit.e intrépide ? Alors, ce livre est fait pour lui !


Le petit héros de ce livre n’a peur de rien : pas du vacarme de la ville, pas du grand bain à la piscine, pas même de l’orage … Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il a son doudou, pardi ! Mais surtout (chut ! ne dites rien, c’est la surprise de la fin du livre) parce qu’il sait que les gens qu’ils aiment seront toujours là pour lui.


Toutes les illustrations sont faites de nuances de gris et de blanc, accompagnées de quelques touches de jaune et de rouge. Les couleurs sombres pour la peur, les couleurs vives pour les surmonter ; c’est bien joué !
Vous l’aurez compris, cet album traite de thèmes qui parlent à nos loulous : la peur, l’objet transitoire qu’est le doudou et qui aide à tout affronter, l’amour et la protection parentale …


Je trouve qu’il peut être aussi un bon moyen d’ouvrir le dialogue avec son enfant.
On peut leur expliquer qu’…